Maison

Toiture de maison : pourquoi opter pour une charpente en bois ?

La charpente constitue le squelette de la toiture de notre maison. Elle supporte l’ensemble des éléments la composant et maintient le plafond en place. Pour sa conception, on peut recourir à différents matériaux tels que le béton ou l’acier. Malgré cela, les charpentes en bois demeurent les plus répandues, et cela s’explique. Justement, nous allons voir l’intérêt de choisir une telle charpente. Découvrez !

De quoi se compose une charpente en bois ?

La charpente est en réalité un assemblage de pièces de bois. Elle peut revêtir deux formes. En effet, la distinction devra être établie entre une charpente traditionnelle et une charpente industrielle. Ces deux solutions offrent des esthétiques très différentes. Toutefois, le choix de la charpente pour notre toit devra se faire en tenant compte de notre budget.

Une charpente en bois se compose de pièces volumineuses faites en bois massif, en l’occurrence en pin sylvestre, en pin maritime, en Douglas, en peuplier, en orme ou en épicéa. Les plus petites pièces sont conçues en acacias, en frêne, en bouleau ou en châtaignier. Les fabricants utilisent également du bois lamellé-collé pour réaliser une charpente.

Pour savoir quel type de charpente est le mieux adapté à vos besoins, n’hésitez pas à demander conseil à un couvreur charpentier dans le Puy de Dome.

Focus sur les spécificités des deux types de charpentes

La charpente traditionnelle, également appelée charpente à fermes, se compose de fermes qui revêtent une forme triangulaire. Celles-ci définissent la forme et la pente de la toiture. Elles sont à leurs tours composées d’autres éléments (deux arbalétriers, d’entrait, de poinçon et de contrefiches, de pannes) qui vont les relier entre elles. Suivant le sens de la pente, il y a des chevrons. Quant aux liteaux, ils vont recevoir le revêtement de la toiture. En outre, la mise en place de ce type de charpente vous donne la possibilité d’aménager vos combles.

Quant à la charpente industrielle, on la connait également sous le nom de charpente à fermettes. Comme vous l’aurez compris, elle est composée de fermettes qui sont en réalité des petites fermes. Celles-ci sont assemblées entre elles au moyen de connecteurs métalliques. Entre chaque fermette, une distance de 60 cm est établie. Par conséquent, on ne peut envisager l’aménagement des combles avec ce type de charpente. Mais à la différence du premier modèle, la charpente industrielle est plus légère. Sa mise en place s’opère d’ailleurs rapidement et facilement du fait que son assemblage se fait en usine.

Quels critères prendre en compte dans le choix d’une charpente en bois ?

Outre l’essence du bois utilisé pour fabriquer la charpente, notre choix devra se faire en considération de quelques facteurs.

D’une part, il y a le facteur « prix ». Une charpente traditionnelle coute plus cher qu’une charpente industrielle. En effet, elle est faite sur mesure et peut être personnalisée. Ce qui n’est pas le cas de la seconde. Les charpentes à fermettes sont produites en grande quantité et sont donc standardisées. En outre, le prix d’une charpente est variable en fonction de l’envergure du chantier et de son accessibilité. Il est également différent selon le type de traitement appliqué sur le bois et la hauteur de la charpente en question.

D’autre part, il y a le paramètre d’esthétique. Avec la charpente traditionnelle, nous avons la possibilité de laisser nos poutres apparentes.

Enfin, il y a les performances techniques. Pour les charpentes à fermette, il est plus aisé de mettre en place l’isolation. Quant à la charpente industrielle, elle a une bonne longévité et une résistance au feu. Dans tous les cas, leur mise en place nécessite l’intervention d’un spécialiste en travaux de toiture.