Le licenciement d’un salarié

Le licenciement fait partie des tâches déplaisantes qu’un responsable des ressources humaines ou un chef d’entreprise devra accomplir. Mais quels sont les motifs pouvant justifier un licenciement ?

Quand le licenciement est-il possible ?

Occupant très récemment le poste de chef d’entreprise, vous avez encore de petites lacunes pour ce qui est de la bonne gestion de vos salariés. Informez-vous régulièrement en vous rendant dans la rubrique « Management & RH » de Le Mag de l’Entreprise. Et concernant maintenant le renvoi d’un salarié, la rupture du contrat n’est possible que sous certaines conditions.

Il y a d’abord le licenciement pour faute. Ici, le renvoi de l’employé est la conséquence de ses comportements et de ses agissements pouvant porter préjudice à la société. C’est par exemple le cas d’abandon de poste, d’absences injustifiées, ou de consommations de drogues et d’alcool sur les lieux de travail. Sinon, la fin d’un CDD ou d’un CDD peut-être aussi causé par l’incompétence du salarié, ou d’une mésentente avec son supérieur hiérarchique.

Le licenciement doit-être justifié

Enfin, il arrive aussi que des entreprises procèdent à des licenciements pour des motifs économiques. Dans ce cas de figure, l’aptitude ou le comportement du salarié ne sont pas du tout mis en cause. Mais peu importe les motifs, tout licenciement doit-être justifié, avec bien sur des preuves à l’appui.

Le concerné quant à lui à tout à fait le droit de contester cette décision. Pour lui signifier son renvoi, des procédures doivent être suivies comme l’envoi à l’intéressé d’une lettre de convocation préalable où y sera précisée l’intention de l’entreprise de le licencier.