Maison

Comment protéger la charpente en bois contre les insectes nuisibles?

La charpente est une pièce maitresse de la toiture. La forme de cette dernière en dépend et elle supporte le poids des autres éléments qui la composent. Pour que la structure soit pérenne, il est donc nécessaire qu’on en prenne soin. À la différence des charpentes en béton ou en métal, celles fabriquées en bois sont plus sensibles. En effet, elles sont, la plupart du temps, soumises aux attaques des insectes nuisibles. Pour qu’elles restent en bon état, il faut qu’elles soient traitées au préalable. Justement, nous allons aborder le traitement préventif de la charpente.

Pourquoi procéder au diagnostic de sa charpente en bois ?

Au même titre que les autres éléments de la maison, la charpente nécessite un soin particulier. Qu’elle soit ancienne ou récente, une inspection régulière devra être effectuée. En effet, procéder ainsi permet de faire un constat des dégâts occasionnés par l’humidité ou les insectes ravageurs.

En principe, le bois utilisé pour la conception d’une charpente fait l’objet d’un traitement préalable. Cependant, l’effet de ce dernier s’estompe à mesure que le temps passe. Pourtant, les risques que la charpente soit rongée par les insectes xylophages tels que les termites, les vrillettes, les capricornes et les champignons lignivores ne sont pas à écarter. Afin de préserver la solidité de cet élément du toit, il est primordial de renouveler ce traitement.

En outre, sachez qu’il est plus judicieux de contacter cette entreprise de couverture en Belgique pour réaliser le diagnostic de la charpente. Grâce à son expérience et sa connaissance des insectes, il pourra définir précisément l’ampleur des dégâts et adapter les mesures à prendre en conséquence. Mais avant qu’il n’intervienne, vous pouvez faire un constat visuel. Les moisissures, les copeaux de bois et les petits trous sur la charpente sont les symptômes caractéristiques de la présence des insectes nuisibles. Dans ce cas de figure, un traitement curatif devra être opéré. Toutefois, si vous n’avez constaté aucun de ces signes, il suffit de mettre en œuvre un traitement préventif de la charpente.

Focus sur les particularités du traitement préventif de la charpente

À côté du traitement curatif de la charpente, vous pouvez également recourir aux services d’un professionnel pour procéder à un traitement préventif. Pour mettre la main sur un artisan qualifié, n’hésitez pas à effectuer des recherches sur la toile ou à demander les recommandations de vos proches.

En général, la mise en œuvre d’un traitement préventif sur la charpente est indispensable dans la mesure où elle est très ancienne ou si sa fabrication date de plus de cinq ans. Dans ces cas de figure, il est probable que les effets de l’ancien traitement se sont estompés. Pour éviter les mauvaises surprises, il importe donc de le renouveler.

Par ailleurs, bien que votre charpente soit saine, il est plus sage de la traiter. Le traitement de la charpente consiste à injecter un produit fongicide et de l’insecticide dans le bois. Si votre région est sujette à la prolifération des insectes xylophages, l’application d’autres traitements est de mise. Sachez qu’une telle prestation est moins onéreuse que le traitement curatif de la charpente. En y ayant recours, vous serez épargnés des travaux de rénovation de la charpente qui coûtent relativement cher. Rappelons que lorsque cet élément est en bon état, il constitue un atout majeur en cas de revente du bien immobilier. En effet, l’expert en travaux de toiture est obligé de fournir à son client un certificat qui atteste l’absence d’insectes xylophages après son intervention. Les règlementations en vigueur exigent la détention d’un tel document en cas de mise en vente de l’habitation.