Auto d’occasion : qu’est-ce qui se revend le mieux ?

Quand on achète en neuf, soit on escompte conserver son achat ad vitam aeternam, soit on envisage d’en changer dans les deux ou trois ans. Dans ce cas, quels critères prendre en compte pour être sûr pour ne pas trop perdre lors de la revente ?

Les grandes lignes

Bien évidemment, prédire les tendances pour dans trois ans n’est pas chose facile. Toutefois, en prenant en compte uniquement les habitudes qui ont la peau dure chez les Français, il est possible de déterminer deux ou trois points sans faire d’erreur.

Un diesel avant tout

C’est une spécificité française, les automobilistes de l’Hexagone roulent principalement au diesel (66%). Même si l’écart de prix entre les carburants venaient à se retreindre, le diesel resterait toujours plus avantageux. En effet, un litre de ce carbutant permet de parcourir une distance bien plus grande qu’avec du super sans plomb.

Acheter Français

Si les marques exotiques sont meilleur marché en neuf, à la revente, il y a une certaine méfiance. Ainsi, Kia ou Huyndaï se revendent mal par exemple. A contrario, Renault, Peugeot et Citroën sont les constructeurs qui sont les plus prisés en occasion.

Vrouuuum

Le format

Si les SUV et autres crossover ont envahit les rues, remplaçant les breaks et autres monospaces du genre Renault Espace, il n’en reste pas moins que la voiture la plus demandée est d’un gabarit nettement plus petit. Ainsi, une Peugeot 208 ou une Renault Clio 4 se revendront nettement plus facilement qu’une Touran de Volkswagen.
Dans les faits, il est facile de s’en convaincre quand on voit à quel prix se négocient certaines citadines dans les petites annonces (exemple).

En conclusion, si vous achetez en neuf avec pour objectif de revendre, privilégiez une auto roulant au diesel, d’un format plutôt petit et provenant d’un constructeur français.